Trouvé un très bon article aujourd'hui : "Pourquoi tant d'hommes ne comprennent pas ce qu'est le consentement" (en anglais).

Pour les personnes qui ne lisent pas l'anglais, ou qui ont la flemme cet aprem, l'article, écrit par un homme, explique comment les hommes (ici cis, hétéros et Américains, mais ça marche sans doute avec les Européens aussi) sont conditionnés à trouver normal le fait de forcer une femme à un baiser ou un acte sexuel. L'auteur illustre son propos avec une scène connue de Star Wars dans laquelle Han Solo coince Leia dans un coin du vaisseau, se colle à elle, se fait repousser très clairement puis insiste et l'embrasse de force. Au début choquée, elle se laisse finalement faire, séduite.

C'est un schéma que l'on retrouve dans ENORMEMENT de scènes de séduction au cinéma, dans les séries télé, les pubs, voire dans les bouquins : l'homme force la femme à quelque chose et elle finit par aimer ça, même si au début elle ne voulait pas. Comment s'étonner que certains hommes insistent comme de gros lourds pour ci ou ça de la part des femmes, même après qu'on leur aie dit non très clairement, ou qu'on les ai même repoussés physiquement ?? Et même, si on ne dit rien, ça ne veut pas dire qu'on est d'accord : rayez-moi une bonne fois pour toutes cette saloperie de phrase "Qui ne dit mot consent". Non, non et mille fois non. Si la femme est bourrée, inconsciente, réduite au silence par la surprise, la peur, l'intimidation ou quoi que ce soit, c'est évident qu'elle ne pourra pas dire non ! Un indice : si elle ne peut pas dire oui, alors elle ne peut pas dire non, non plus.

L'éducation craint sévère. Si on inculque aux garçons que c'est normal de faire des choses aux femmes contre leur gré parce qu'elles finiront de toute façon par se laisser faire, eh bien on leur apprend tout simplement à se passer du consentement des femmes... ce qui conduit à l'agression sexuelle, voire au viol.

Pour finir sur une note plus joyeuse, je vais partager encore une chouette BD d'Emma. Le lien est ici et je vous laisse avec l'image de ce que ça lui fait quand un homme lui DEMANDE s'il peut l'embrasser (au lieu de lui sauter dessus comme un tigre affamé) :

bisou